Les sports de combat et les femmes : enfin !

Au XXIe siècle, de nombreuses femmes sont présentes dans les sports de combat. Amateures comme professionnelles, elles démontrent leurs talents et leurs forces à l’image d’Anissa MEKSEN (championne boxe française, boxe thai et kick-boxing) ou de Myriam DELLAL (championne boxe anglaise). Enfin, même le 7e art rend hommage aux femmes avec le magnifique film « Million dollar baby » (2004, Clint Eastwood) ou « Mary Kom » (2013, Omung Kumar)

Les femmes et les sports de combats

Près d’un adhérent sur deux dans la boxe française (discipline incluant pieds et poings) est une femme. Cette popularité s’explique en raison de l’ouverture d’esprit de cette boxe. En effet, les sports de combats demeurent principalement machistes. La boxe française est une des premières à accueillir volontiers les femmes.
Les raisons de cette féminisation sont variées : goût de l’adrénaline, hasard… Contrairement aux idées reçues, les pratiquantes de sports de combats ne souhaitent pas « se défendre dans la rue » mais bel et bien frapper dans les règles de l’art.

Comment débuter un sport de combat

La boxe française ou anglaise implique des coups. Ainsi, le visage est particulièrement exposé. Les femmes qui optent pour les sports de combats connaissent donc les risques. Le choix du sport dépend ensuite des affinités : boxe anglaise (poings), krav-maga (sport de combat israélien), boxe thai (pied, poing, genou et coude…). Les moins téméraires pourront opter pour le body combat ou la savate forme qui implique de réaliser des chorégraphies avec des coups provenant sports de combats mais sans contact.