Equipement : Les indispensables du boxeur

L’athlète qui pratique de la boxe, sport relativement violent, nécessite l’utilisation de protections spécifiques, qui lui garantissent en même temps une certaine liberté de mouvement. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de porter son choix sur des vêtements légers et confortables, mais offrant également un très bon niveau de protection et de durabilité. 

Les équipements de bases
Avant d’enfiler les gants, il est d’usage d’envelopper les mains dans des bandages élastiques. Le bandage doit être effectué avec soin et sans trop serrer, afin de permettre une bonne circulation du sang, de protéger et comprimer la partie du poing soumise à des chocs violents et en amortir ainsi les effets négatifs. De plus, il permet l’absorption de la sueur et prolonge la vie des gants.
La taille des gants est exprimée en OZ (abréviation de l’unité de mesure anglaise, standard de référence utilisé dans le monde entier pour la boxe) : celle-ci représente le poids du gant même et donc son niveau de protection, qui doit être en rapport avec le poids du boxeur et au niveau de la pratique sportive. Pour vois aider, ci-après le tableau des correspondances :Poids du gant = son propre poids
• 6 oz: inférieur 45 kg
• 8 oz : de 45 à 65 kg
• 10 oz: de 65 à 78 kg
• 12 oz: de 78 à 90 kg
• 14 oz: supérieur à 90 kgPour le boxeur débutant, il est conseillé l’utilisation d’un gant alliant confort et bonne ventilation. Le boxeur régulier choisira de préférence un gant avec une excellente résistance à l’usure, alors que le boxeur confirmé optera pour un gant un cuir, pour ces excellentes qualités de protection et résistance.Une autre partie du corps qui nécessite d’une protection est l’abdomen, à l’aide d’une grande bande élastique qui protège les organes internes des coups. A ne pas oublier la zone des organes génitaux, pour laquelle un support doit être utilisé et le casque, en cuir et rembourré.

Les vêtements seront composés d’un short de combat à taille haute, avec un débardeur ou un t-shirt, fabriqué avec un tissu « technique », pour garantir un confort maximum et une bonne transpiration. Aux pieds, en plus des chaussettes en coton stretch, il est important de porter des bottes courtes rigoureusement souples et légères, avec semelle en caoutchouc antidérapante, pour que l’athlète puisse se déplacer librement et facilement autour du ring…Pour éviter un refroidissement après le combat, un peignoir est également obligatoire.

Pour les entraînements, ne doivent pas manquer : un jogging, un short, un sweet-shirt, une serviette et des baskets.

Le travail avec le sac permet de tonifier les muscles, d’augmenter la puissance des coups et d’entraîner le cœur à plus de résistance. Le type de pratique aura une incidence sur le choix de la taille du sac (de 80 cm à 120 cm). Si la frappe se fait uniquement avec les poings, la bonne taille du sac sera entre 80cm et 100cm. Par contre, pour des coups poings/pieds, sa taille devra être supérieure à 100 cm. Pour un boxeur à ses débuts, il est préférable d’orienter son choix vers un sac en polyester, plus doux pour les impacts. Pour les plus expérimentés, le PVC ou le cuir, plus rigide et très résistant sera la bonne option.
Attention à ne jamais frapper le sac sans protection, pour éviter toute blessure, brûlure ou traumatisme de la main.