Boxe : les principales blessures

La boxe est un sport où les blessures peuvent être nombreuses. En cause : les mauvaises pratiques, le non-respect des consignes de sécurité mais aussi, tout simplement, la répétition des coups. Aussi, lorsque l’on pratique ce sport, il est essentiel de s’informer sur les risques, de connaitre les pathologies les plus répandues, de se protéger en conséquence et de savoir reconnaitre les signes de la blessure.

Les blessures les plus courantes

Parmi les « bobos » les plus courants dans la boxe, on trouve les saignements, voire fractures du nez, les coquards, l’ouverture de l’arcade sourcilière de la pommette, ou encore les fractures de la mâchoire. On observe aussi, plus rarement mais loin d’être anodin, le décollement de la rétine.
En boxe et dans les sports de contact en général, les lésions cérébrales ne sont pas rares. Leur accumulation peut vous exposer à de graves séquelles. C’est donc la première chose à surveiller après une chute ou un coup à la tête.
Enfin, comme pour tout sport, les luxations et courbatures sont monnaie courante : pensez à l’échauffement !

Prévenir plutôt que guérir

Afin d’éviter au maximum d’être blessé, outre s’échauffer, il est important de bien travailler sa défense et d’apprendre à « prendre les coups ». Au judo, on apprend à tomber sans se faire mal, à la boxe, on apprend à diriger les coups vers les zones moins fragiles (poings, épaules, bras…).
Il existe aussi des contre-indications. Par exemple, une personne souffrant de myopie s’expose énormément au décollement de la rétine : sa pratique de la boxe doit donc rester légère, de loisirs.

Dans tous les cas, après une blessure, vous devrez attendre un prompt rétablissement avant de vous relancer sur le ring : prudence est mère de sureté !

Etre toujours à l’écoute de son corps

En effet, à force de prendre des coups, on s’habitue aux petites couleurs et on a tendance à les négliger. C’est une erreur : certaines blessures peu douloureuses peuvent être dévastatrices si elles ne sont pas prises à temps. C’est pourquoi il est conseillé après chaque match de compétition, ou coup violent, de consulter un médecin pour vérifier que tout est bien en place. En cas de doute, de douleur ou gêne continue dans les membres, côtes ou au visage, vous pouvez également faire une radiologie pour vérifier qu’il n’existe aucune fracture. Pour trouver un cabinet de radiologie proche de chez vous, cliquez ici ou rendez-vous sur l’annuaire Kelest.fr !