Airsoft, un autre sport de combat

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un sport de contact à proprement parler, l’airsoft reste un sport de combat aux règles strictes et dont la pratique se rapproche énormément de celle des sports de contact, notamment pour ce qui est de la question du respect entre le joueur.
Alors enfilez votre veste de l’armée et embarquez avec nous à la découverte de ce sport pas comme les autres !

Les bases de l’aisoft

L’airsoft, comme le paint-ball, est un sport de simulation de combat. Il s’agit donc de rejouer des scènes de guerre ou missions de l’armée, à grand renfort de fusil à billes, que l’on appelle des répliques (n’utilisez jamais le mot arme avec les pratiquants d’airsoft).
Ces répliques sont particulièrement fidèles à de vraies armes de guerre, et se déclinent en pistolets, fusils, snipers ou mitrailleurs. Elles fonctionnent généralement avec une propulsion à gaz comprimé, manuellement ou avec des cartouches.

Les simulations sont souvent les mêmes, à savoir deux équipes qui s’affrontent jusqu’à élimination complète de l’une d’elle (guerre ou SWAT), ou sous forme de « missions », avec une équipe qui doit s’emparer d’un objet, d’un lieu ou d’une personne, et l’autre qui le ou la protège. Mais les scénarios sont aussi divers que les joueurs, et libre à chacun d’inventer son propre rôle.

 

airsoft2

 

Les codes de l’airsoft

Là où l’on peut parler de respect, c’est bien sûr en raison des risques encourus.
Si les répliques sont factices, elles n’en restent par moins dangereuses en cas de mauvaise utilisation. C’est pourquoi il est obligatoire de se protéger le visage (et surtout les yeux), et absolument interdit de viser des zones fragiles et / ou de tirer de trop près.
La vente de répliques est réglementée (interdite aux mineurs, déplacements des répliques surveillés, etc. en savoir plus). Les lieux de jeu le sont également (terrains loués spécialement, interdiction de jouer en zone « civile », etc.). C’est d’autant plus important que les simulations, souvent en tenue de l’armée, pourraient facilement être confondues avec de réelles opérations militaires.
Autre preuve du respect entre les joueurs : contrairement au paintball, les preuves de « touche » sont invisibles. Le bon déroulement du jeu repose donc uniquement sur l’honnêteté des joueurs.